Deviant Login Shop  Join deviantART for FREE Take the Tour
×

:icongradation-of-despair: More from gradation-of-despair


More from deviantART



Details

Submitted on
November 7, 2012
File Size
2.7 KB
Link
Thumb

Stats

Views
182 (1 today)
Favourites
4 (who?)
Comments
6
Downloads
3
×
Mes restes ont menti. Dépouille infertile J'ai pleuré du mensonge. Immense fondement sans valeur. Effondrement des voûtes surplombant le doute. J'ai galvanisé l'horreur dans mes larmes. J'ai ensorcelé l'espoir. Les yeux cousus. La langue tranchée. J'ai vécu un monde. J'ai déçu les armes. Abandonnées. Cachées du ciel. Les coureurs du vide m'ont rattrapé. Affalé. Nonchalant. J'ai capitulé sans lever les yeux. Je suis devenu leur porteur. J'ai incarné le vide. J'ai marché jusqu'au néant. Leur maître. Et l'esclave d'esclave est devenu pitance sans goût. Je n'ai pas su être sa gourmandise. Je n'ai pas pu vivre dans sa bouche. Et mourir dans sa gorge. J'ai roulé contre ses dents. J'ai glissé sous sa langue. Et je suis tombé de sa bave. Rejeté de la bouche. Comme une glaire. J'ai roulé. Je n'ai pas su le satisfaire. Néant parmi le vide. Et j'ai roulé. Jusqu'au chaos. J'ai roulé sans bruit. Sans os. J'ai coulé dans l'abîme. Gencive entre les dents. Coincé comme du porc. Comme le porc. J'ai tiré lors de la chute. Tenté d'extraire cette chair rouge d'entre mes dents. J'ai tiré encore. Jusqu'au choc. Douleur étrange. J'ai déchaussé mes dents. Sur le sol, étalées face à moi. Je les contemple. Elles y sont toutes. Dans un chaos parfait. Première offrande. Et j'ai baissé la tête. Face au maître des lieux. Omniprésent. Omnipotent. Je suis bas. Je suis bien bas. Ô chaos je suis ton esclave. Je saurai être à la hauteur. De toute ma bassesse. Tu m'as avalé. Tu m'as accepté. Je rongerai mes restes. Pour toi. Tu m'as choisi parmi l'horreur. Une immondice parmi d'autres. Je répondrai à ton nom. Deuxième offrande. J'ai compris le mot comme une erreur. J'ai compté les lettres et fait un feu avec. Besoin de lumière incessant. Les mots brûlent. Si bien. Si bien. Je récite, je chante. Le feu doit briller. J'ai construit les ombres. Mes ombres. Immenses et tremblantes. Les mots crépitent et les ombres claquent. Je suis loin des dents et des os. J'ai livré ma peau en pétition. L'abri est vétuste, l'eau polluée et les cafards pullulent. Mais il n'y a personne. Personne d'autre que moi. Personne à qui faire signer. Alors j'écoute les ombres et brûle mes mots. Horreur ! Je me suis vu. Reflet dans les flammes. Je dois tout éteindre. Mais je ne peux plus me taire. Je vomirai à ma prochaine vision. Les mots humides ne brûleront plus. Je resterai dans mes ténèbres. Étant entouré d'ombres invisibles. Ayant peur. Le sachant. Les craignant. Tout continuera. Dans le noir. Mon noir. Mes mots. Sans lumière. Sans voix. Les ombres. Sans changement. Sur la peur. Sans goût. Sans valeur. Sans nom. Dans l'horreur. Pour toujours.
un de mes textes
Add a Comment:
 
:iconmoonabluesky:
MoonaBluesky Featured By Owner Nov 8, 2012  Hobbyist General Artist
Bouleversant. L'atmosphère oppressante et...humide, que dégage ta prose me donne cette impression de réclusion dans quelque cachot souterrain, privé de lumière. Chaque phrase s'enfonce comme un clou dans la chair au fur et à mesure de la lecture. C'est puissant, saisissant et remarquable. Bravo.
Reply
:icongradation-of-despair:
merci beaucoup =) ça me touche =)
Reply
:iconnahuask:
Nahuask Featured By Owner Nov 8, 2012
Troublant.Et viscéral.Quelque chose qui touche, qui fait frémir ,là dans la poitrine.Les phrases courtes comme des hématomes.Juste magnifique
Reply
:icongradation-of-despair:
gradation-of-despair Featured By Owner Nov 8, 2012
oh merci beaucoup
Reply
:iconlombregrise:
lombregrise Featured By Owner Nov 7, 2012  Professional Writer
continuation du style... ça marche bien, il y a du rythme, de l'impact. Bravo !
Reply
:icongradation-of-despair:
gradation-of-despair Featured By Owner Nov 7, 2012
merci beaucoup
Reply
Add a Comment: